Encourageons les initiatives citoyennes et locales dans la restauration collective et dans la vente de produits locaux

Pour une alimentation de qualité, nous revendiquerons du bio et du local pour tous : scolaires, personnes âgées (CCAS), personnel municipal,...

En concertation avec les maraîchers locaux (site des hortillonnages, …), nous travaillerons à la création d’une structure de transformation des produits bio ou locaux pour la restauration municipale.

Pour permettre aux associations aux coopératives et aux habitant.e.s de développer leur propre initiative, nous faciliterons la mise à disposition sous de locaux, de terres agricoles pour recevoir du public, animer des ateliers, faire des permanences, cultiver, créer des épiceries coopératives et les animer....

Retrouvez dans  l’interview de Bernard Friot notre vision de la propriété. Interview réalisée par Slim Thabet.

https://www.youtube.com/watch?v=YI7SatZDhP4&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1jjFVd5lvRXmK9Wc85NbN27KB4_IS9AXGRqKtcuQlbkVwePW-LdnEQWLc

 

Fin 2020

  • Nous engagerons une véritable politique municipale et communautaire de lutte contre le gaspillage notamment alimentaire en collaboration avec des associations locales (les Robin-n-e-s des Bennes, De la Graine à l'assiette …)

Avant 2026

  • Nous viserons 80 % d’approvisionnement bio et local dans toutes les cantines des écoles primaires

  • Nous soutiendrons l’agriculture périurbaine en contribuant au développement des paniers de producteurs (AMAP) et à la création de 5 épiceries coopératives de proximité (en priorité dans les quartiers populaires en associant les habitan.t.e.s). Toutes ces initiatives resteront autonome de la Mairie et de la Métropôle.

  • En nous appuyant sur le modèle de l'Association pour des initiatives solidaires (A.I.S) à Etouvie, du Centre Social CAPS, de l’association du Jardin du Bout de la Rue et de l’Île Saint Aragone à Saint Maurice, nous mettrons à disposition des parcelles municipales pour des jardins maraîchers bio autogérés par les habitant.es.